L'anticartogramme et ses interprétations
07.04.2010
Article

La fille du 99

Giorgia Ceriani Sebregondi

Comment changer une plaque peut changer le rapport au territoire.

Réagir          Partager          Imprimer  

"Depuis le 15 avril 2009 la réglementation a changé. Les plaques d'immatriculation sont attribuées au véhicule qui les conservera jusqu'à sa destruction ou son exportation. Le numéro d'immatriculation ne fait plus référence au département de résidence. Cependant, sur le côté droit, figure un département librement choisi par le titulaire surmonté du logo de la région administrative correspondante (modèle adopté en Italie depuis 1994). Cette référence locale fait partie intégrante de la plaque et n'est pas un autocollant ; le titulaire peut à tout moment décider de changer cette référence." Wikipédia.

Mine de rien, ça représente un changement de taille dans la manière dont s'exprime le rapport au territoire : on n'est plus automatiquement identifié à son département de résidence par une autorité nationale "transcendante" mais on choisit le département auquel on veut être rattaché, quel que soit le lieu où l'on habite. Ce qui signifie que l'individu choisit à la place de l'Etat et que la résidence ne détermine plus l'identification territoriale. On peut donc habiter quelque part mais se sentir appartenir ailleurs ou tout simplement déménager souvent et ne plus traîner comme un boulet la plaque de son ancien lieu de résidence (ce qui pour un 75 peut constituer un véritable danger dans certains départements…). Plus encore, on peut en changer quand et comme on veut, si on se découvre par exemple un attachement nouveau pour un département récemment découvert ou pour des besoins plus pragmatiques (se fondre dans le département de résidence).

La plaque minéralogique est devenue une déclaration individuelle (ou familiale, ce qui pourra peut-être entraîner quelques dissensions ménagères) d'attachement territorial et plus seulement une référence administrative permettant d'adresser des PV.

Reste seulement une étape qui n'a pas été franchie, et qui ne le sera probablement jamais vue la tradition française : quid de ceux qui ne se rattachent pas forcément à un département français? Moi j'aurais bien voulu qu'ils prévoient un macaron "99", code de l'étranger dans tous les documents administratifs. Une manière de dire que l'attachement territorial n'est pas forcément à l'échelle d'un département. Mais ça c'est une autre histoire…

Retour